actualités

Eden matin midi et soir

Eden matin midi et soir

Du 17 au 21 novembre

Après Crave de Sarah Kane en 2018 et Le Prénom a été modifié de Perrine Le Querrec, événement marquant des Créatives 19, Antea Tomicic inscrit ce nouveau projet dans ce qui se profile comme une trilogie portant sur l’écriture féminine de la résistance. Trois autrices contemporaines, trois voix qui chantent par leurs plaies sur la frontière, qui entrent en lutte contre les mythologies collectives et qui, par le biais d’une écriture expérimentale, font advenir un monde affranchi de schémas narratifs et de rôles prescriptifs. Avec Éden matin midi et soir, bouleversant monologue publié en 2009, Chloé Delaume raconte Adèle et le mal qui la ronge, qui la rend inapte à la vie. Adèle se soustrait au discours médical et aux définitions figées et revendique son statut de thanatopathe. À une époque qui rime avec endurance et performativité, Adèle, lucide et déterminée, redonne sa primauté à la fragilité et regagne sa dignité par le renoncement. Durant 50 minutes, elle nomme, définit et explore chaque recoin de sa pathologie avec l’humour de c·eux·elles qui sont au-delà du désespoir.
Cinquante minutes, c’est le temps moyen qui sépare deux suicides en France.
Les 17, 18, 20 et 21 novembre, la représentation sera suivie d’un spoken word de Lydia Lunch, icône post punk féministe, qui a souhaité s’associer au projet. Elle sera accompagnée par le batteur Ian White.
Le 19 novembre, la représentation sera suivie d’une lecture performance donnée par Chloé Delaume : Les Fabuleuses mésaventures d’une héroïne contemporaine (60’), variation musicale autour de son dernier roman Le cœur synthétique. Accompagnée par les musiciens Éric « Elvis » Simonet et Patrick Bouvet, l’autrice en propose une lecture fragmentaire. Ainsi se raconte l’histoire d’Adélaïde, une quadra parisienne qui se retrouve au pays des célibataires. Solitude et loose sentimentale sont au programme, mais sur de la musique pop bien sûr!

Médée

Médée

D’APRÈS CORNEILLE / FRANÇOISE BOILLAT, GUILLAUME BÉGUIN, FRANÇOIS-XAVIER FERNANDEZ-CAVADA

Samedi 1er mai à 20h30

Un spectacle itinérant créé avec le soutien du programme européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020 dans le cadre du projet MP#3

En collaboration avec Catalyse, Le Pneu – espace commun du Vélodrome, Motel Campo, Maison Internationale des Associations, Village du Soir  

Médée, un classique qui sème la terreur. Pour appréhender le destin de ce personnage complexe, à la fois bourreau et victime, la Compagnie du Gaz a choisi d’adapter la tragédie de Corneille en se focalisant sur le couple que forment Médée et Jason. Un duo, ou peut-être un duel : deux êtres tiraillés entre raison et émotion, entre sens de la justice et désir de vengeance, dans un affrontement où rien ni personne ne sera épargné.

Un spectacle hors et dans les murs de la nouvelle Comédie, porté par Guillaume Béguin, Françoise Boillat, François-Xavier Fernandez-Cavada et Émilie Zoé, dans des lieux inattendus pour rompre avec les modes de représentation classiques du théâtre. Le public est invité à tendre l’oreille, pour saisir ce que ces alexandrins, écrits il y a bientôt 400 ans, ont à dire de nos déchirements intérieurs, de nos fractures intimes, de nos peurs tant individuelles que sociales.

« Médée-Jason, Jason-Médée. Et Émilie Zoé, musicienne. Hors du temps, à travers les époques. Et aussi hors les murs, une version intimiste, comme un corps-à-corps très amoureux et très tendu. Nous aimons ce gros plan sur cette histoire millénaire, à l’infini renouvelée ». NKDM

Michel Salesse

Exposition du 11 au 17 mars
17h – 21h

archives